Publication : pour une transition écologique citoyenne

Marcel Jollivet, 2015, éditeur : C. L. Mayer

Bouleversement de la machine climatique, érosion drastique de la biodiversité, dégradation et épuisement des ressources naturelles, le diagnostic ne cesse de s’aggraver et met l’humanité devant la situation, nouvelle pour elle, d’assumer la responsabilité de son avenir en tant qu’espèce. Face à cela, le terme «transition écologique» fait aujourd’hui office de mot d’ordre. Or cette transition ne sera écologique, au sens strict du terme, que si les citoyens se l’approprient dans le cadre d’une démocratie technique participative, encourageant notamment le dialogue entre chercheurs et forces vives de la société civile (associations, syndicats…). Là réside l’enjeu d’une indispensable mutation à double face : introduire le débat entre chercheurs dans le débat de société et le débat de société dans le débat entre chercheurs. Il s’agit de travailler à ce que militants associatifs et chercheurs convergent vers des questions communes. C’est ainsi que la voie associative pourra jouer son rôle de recours possible contre les blocages politiques et administratifs. Dans un contexte de rupture sociétale, l’alliance entre la recherche et cette modalité de l’expression libre des citoyens est un impératif pour sauvegarder la démocratie représentative.

Acheter ce livre en ligne :
Sur Lalibrairie.com
Sur decitre.fr

Vous aimerez aussi...