APPA : “Comment renforcer la participation de la société civile en matière d’expertise”

Projet coordonné par Aymeric Blanchet — APPA

L’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique est une association scientifique dont le but premier est d’améliorer les connaissances en matière de pollution atmosphérique. L’expérience accumulée dans ce domaine leur a montré que la spécialisation accrue des champs d’étude, l’insuffisante implication des sciences sociales et la difficulté à “définir les besoins, en termes de recherches, des décideurs” augmentent le “clivage entre experts et société civile”. Dans ce projet et par sa “position de carrefour entre les chercheurs et la société civile”, l’APPA souhaite initier une série de réflexions touchant à la légitimité et au statut du savoir (expert/profane), à la gouvernance de la production des connaissances scientifiques (gestion de l’incertitude) et à la prise en compte des rationalités et contradictions de la société civile.

Un comité de pilotage réunira un “groupe de partenaires, représentant divers intérêts de la société” pour mener une “réflexion collégiale sur la définition des thèmes précis qui seront abordés dans le cadre de séminaires” et sortir des a priori “aussi bien du côté des besoins de la recherche que de celui des impératifs des gestionnaires”. Les six séminaires d’une journée seront centrés sur “les échanges d’arguments et d’expérience” et “sollicitant le savoir-faire des sciences sociales” et chacun réunira “10 à 20 personnes, incarnant la diversité des acteurs concernés par la thématique spécifique, notamment des chercheurs, des experts, des professionnels (praticiens) ainsi que des représentants d’associations et d’élus”, appartenant au “réseau de partenaires de l’APPA”. Les séminaires seront synthétisés sous forme de comptes-rendus thématiques (accessibles sur internet) puis valorisés par la publication d’articles dans des revues scientifiques telles que Pollution atmosphérique.

Écoutez Isabelle Roussel, vice-présidente de l’APPA, parler du projet au micro de Sapience :

Présentation du projet