“Conservation de la biodiversité en région Méditerranéenne : interface recherche-gestion pour identifier les enjeux et alimenter la décision”

Projet coordonné par John Thompson – Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive

Fiche_MEDINA

L’objectif premier de ce projet concerne la mise en œuvre d’un partenariat entre un laboratoire de recherche en écologie et une association de gestionnaires pour l’élaboration d’une expertise conjointe (science – gestion) des politiques émergentes de conservation de la biodiversité suite aux engagements du Grenelle de l’Environnement. Le projet représente ainsi l’opportunité pour une association gestionnaire de milieux naturels (le Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon (CEN L-R)) de participer à l’orientation et au développement d’un programme de recherche en phase avec des questions que se posent les agents de l’état et des collectivités territoriales.

Ce projet vise à identifier des enjeux régionaux, les priorités qui y sont associées et leur cohérence avec les objectifs nationaux pour les espèces patrimoniales à faible mobilité (flore et amphibiens) et leurs habitats typiquement méditerranéens (zone péri-lagunaires, mares temporaires et garrigues thermophiles de plaine) mais très vulnérables en Languedoc-Roussillon. Les objectifs sont : (1) approfondir l’étude de l’état de conservation des populations et habitats ; (2) cibler les zones importantes de diversité et de connectivité écologique pour la Trame Verte et Bleue et la Stratégie Nationale de Création d’Aires protégées ; (3) engager une réflexion sur le choix des outils de protection et des projets d’acquisition foncière du CEN-LR et son positionnent en tant que gestionnaire de sites.

Les connaissances du CEN-LR dans l’identification des enjeux et des réseaux d’acteurs, leur intégration au sein d’un projet de recherche et l’élaboration de mesures concrètes de gestion sont des éléments clés de ce projet.

Ce projet s’inscrit dans l’axe thématique “Conservation et gestion durable de la biodiversité et des ressources naturelles” de la SNDD.